News

Eastmain annonce une Évaluation Économique Préliminaire robuste ainsi que la mise à jour de l’estimation des ressources minérales au projet Eau Claire

May 24, 2018

Eastmain annonce une Évaluation Économique Préliminaire robuste

ainsi que la mise à jour de l’estimation des ressources minérales au projet Eau Claire

This press release was issued in English on May 23, 2018 which can be found on our website at http://www.eastmain.com/investors/news/.

Toronto (Ontario), le 24 mai 2018 - Eastmain Resources Inc.  (« Eastmain » ou la « Société ») – (TSX : ER, OTCQX : EANRF) a le plaisir d'annoncer les résultats positifs et robustes de l’Évaluation Économique Préliminaire (« ÉÉP ») sur son Projet Eau Claire (« Eau Claire » ou « Projet ») détenu à 100% et situé à la Baie James au Québec. Tous les chiffres sont en dollars canadiens, sauf indication contraire.

Ce communiqué de presse a été émis en anglais le 23 mai 2018 et traduit en français. Si des différences surgissent entre les deux documents, le communiqué de presse en anglais prévaut. Dans le cas d’une divergence entre ces documents, la version anglaise sera considérée comme la version officielle.

L’ÉÉP démontre une valeur économique positive et robuste du projet Eau Claire en tant qu'opération minière à ciel ouvert et souterraine.

Principaux faits saillants

  • Valeur actuelle nette avant impôt à un taux de remise de 5% (« VAN5% ») : 381 millions de dollars
  • VAN5% après impôts : 260 millions de dollars
  • Taux de rendement interne (« TRI ») avant impôts : 32%
  • TRI après impôts : 27%
  • Remboursement sur l’investissement : 3,1 années
  • Coût en capital de pré-production, y compris 20 % d’imprévus : 175 millions de dollars
  • Coût de maintien pour la durée de vie de la mine « DVM » : 108 millions de dollars
  • Coût d’exploitation moyen pour la DVM : 632 $ l'once d’or (oz Au) (486 $US/oz)
  • Coût de maintien tout compris (« CMTC ») pour la DVM : 746 $/oz (574 $US/oz)

ÉÉP - paramètres et intrants

  • Prix de l'or appliqué : 1 250 $US/oz
  • Taux de change ($US/$C) : 0,77
  • Durée de vie de la mine (« DVM ») : 12 années (3 années à ciel ouvert, 10 années souterraine)
  • Années de production complètes : 10 années
  • Ratio stérile / minerais pour l’exploitation à ciel ouvert : 9,4 : 1
  • Dilution pour l’exploitation à ciel ouvert : 26%
  • Méthode d'extraction souterraine principale : long trou captif
  • Dilution souterraine totale : 40%
  • Production de minerai quotidienne - traitement et extraction : 1 500 tonnes par jour (« tpj »)
  • Taux de récupérations à l'usine (Au) : 95%
  • Production annuelle moyenne DVM : 79 200 oz Au
  • Production annuelle moyenne (années 1 à 10) : 86 100 oz Au
  • Or récupéré durant la DVM : 951 000 oz
  • Plusieurs opportunités ont aussi été identifiées afin de bonifier l'économique du projet

Claude Lemasson, président et chef de la direction, déclare : « L’ÉÉP d’Eau Claire est notre plus grande réalisation à ce jour et représente une étape importante dans l'histoire et le futur d'Eastmain. Ces résultats soutiennent pleinement l'avancement de ce projet vers les activités de pré-développement sur ce qui pourrait devenir la prochaine mine d'or à la Baie James. L’ÉÉP affiche une solide valeur économique, soulignant un profil d'exploitation stable de 86 100 onces d'or par année à des coûts décaissés très attrayants. Nous avons l'intention d’amener le projet Eau Claire sur la voie du développement et de poursuivre agressivement les cibles d'exploration proximale qui ont le potentiel de fournir du minerai supplémentaire pour la future usine de traitement et d'améliorer encore la valeur économique du projet. »

Recommandations principales de l’ÉÉP

Aspects techniques - Initier l’étude d’ingénierie de base détaillée pour la conception de la partie des opérations à ciel ouvert et des rampes souterraines afin d'améliorer les options d’extraction, en vue de minimiser les coûts en capital et de minimiser la dilution. Rassembler des informations supplémentaires concernant l'ingénierie et l'exploitation du gisement Eau Claire dans le but de faire progresser les études techniques. Une étude géotechnique détaillée est, entre autres, recommandée dans le cadre de cet exercice.

Élaborer les options pour améliorer les résultats des études techniques en menant des travaux avancés d'exploration souterraine et d'échantillonnage en vrac.

Autorisations - Entreprendre les études de base afin de préparer une évaluation environnementale du projet en tenant compte des options d'exploration avancée et du développement de la mine.

Engagement envers la communauté - Avec l’ÉÉP comme premier jalon important, consulter la communauté crie d'Eastmain et le Grand Conseil des Cris (Eeyou Istchee) et les tenir informé au fur et à mesure que les impacts et les avantages du projet seront mieux compris lors des étapes d'exploration avancée et d’études de faisabilité.

Sommaire de l’ÉÉP

L’ÉÉP a été préparé par P&E Mining Consultants Inc. et se résume comme suit :

Tableau 1. Paramètres récapitulatifs de l’ÉÉP

Intrants Unité  
Paramètres physiques    
Total des tonnes traitées (DVM) T 6 403 000
Débit annuel moyen (DVM) Tpa 534 000
Teneur moyenne d’exploitation diluée à ciel ouvert Au g/t 3,78
Teneur moyenne d’exploitation diluée souterraine Au g/t 5,24
Teneur moyenne diluée Au g/t 4,87
Durée de vie de la mine Années 12
Taux de récupération de l’or en usine % 95%
Total des onces récupérées Oz 951 000
Production annuelle moyenne (an 1 à 10) Oz 86 000
Paramètres des coûts    
Minage C$/t 58,71
Usinage C$/t 22,59
Frais généraux et d’administration (« FG&A » C$/t 12,53
Coûts Totaux C$/t 93,83
Coûts en capital de pré-production    
Développement C$M 21,8
Équipements et infrastructure C$M 42,9
Résidus C$M 4,6
Construction de l'usine de traitement C$M 67,1
Coûts du propriétaire C$M 11,0
Imprévus (20%) C$M 27,3
Coûts en capital total de pré-production C$M 174,7
Coûts en capital de maintien (DVM) C$M 108,2
Sommaire des coûts    
DVM - Coût moyen C$/oz 632
  US$/oz 486
DVM - Coûts totaux (CMTC) C$/oz 746
  US$/oz 574

Ressources Minérales estimées

Une mise à jour de l’estimation des ressources minérales conformes au règlement NI 43-101 (en date du 4 février 2018) est incluse dans l’ÉÉP et sera déposée sur SEDAR dans les 45 jours. La mise à jour de l'estimation des ressources minérales est basée sur 19 trous de forage additionnels (14 884 mètres (« m »)) qui ont été complétés de Septembre à Novembre 2017 et qui ont permis d’augmenter les ressources minérales de 62 000 onces à une teneur moyenne de 6,9 g/t Au (tableaux 2 et 3).

Tableau 2. Estimation des ressources minérales totales (en date du 4 février 2018) (1-6)

Catégorie Tonnes g/t Au Total Au (oz)
Mesurées 906 000 6,63 193 000
Indiquées 3 388 000 6,06 660 000
Total Mesurées et Indiquées (« M&I ») 4 294 000 6,18 853 000
Présumées 2 382 000 6,53 500 000
 

Table 3. Ressources minérales à ciel ouvert et souterraines (en date du 4 février 2018)( 1-6)

  Ciel Ouvert

 

(surface à 150 m vertical)

Souterraine

 

(150 m – 860 m vertical)

Catégorie Tonnes g/t Au Total

 

Au (oz)

Tonnes g/t Au Total Au (oz)
Mesurées 574 000 6,66 123 000 332 000 6,56 70 000
Indiquées 636 000 5,13 105 000 2 752 000 6,27 555 000
M&I 1 210 000 5,86 228 000 3 084 000 6,30 625 000
Présumées 43 000 5,06 7 000 2 339 000 6,56 493 000
 
  1. Les ressources minérales ne sont pas des réserves n’ayant pas démontrées leur viabilité économique. Les résultats énoncés ont été arrondis afin de refléter la précision relative des estimées. Les composites ont été plafonnés lorsque jugé approprié.
  2. Les ressources minérales de ce communiqué de presse ont été estimées selon les règles et standards de L’Institut Canadien des Mines, de la Métallurgie et du Pétrole (« ICM ») sur les ressources et réserves : « Guides et Définitions – Standards de Calcul de Ressources Minérales et Réserves de l’ICM ».
  3. Les ressources minérales à ciel ouvert sont reportées à une teneur de coupure de 0.5 g/t Au et les ressources minérales souterraines sont reportées à une teneur de coupure de 2.5 g/t Au. Les teneurs de coupure sont basées sur un prix de l’or de 1 250 $US/oz, un taux de change de 0,80 $US, et une récupération en usine de 95%.
  4. Les résultats d’optimisation de la fosse à ciel ouvert sont strictement utilisés pour tester la probabilité raisonnable d’extraction économique par fosse et ne sont pas une tentative de représenter un estimée des réserves potentielles. À ce jour, il n’y a aucune réserve minérale sur la propriété. Les résultats d’optimisation sont utilisés comme guide pour assister dans la préparation de l’énoncé des ressources minérales de l’ÉÉP et pour sélectionner les teneurs de coupure appropriées.
  5. Les résultats de ressources minérales peuvent être affectés matériellement par des contraintes environnementales, de permis et autorisations, légales, de titre minier, socio?politique, de mise en marché, et autres.
  6. La ressource minérale présumée dans cette estimation à un niveau de confiance inférieur à celui qui s'applique à une ressource minérale indiquée et ne peut pas être converti en une réserve minérale. Par contre, on peut raisonnablement s'attendre à ce que la majeure partie des ressources minérales présumées puissent être valorisée en ressource minérale indiquée avec une exploration continue et plus détaillée.

Minéralisation potentiellement exploitable aux fins de planification minière

L’ÉÉP démontre qu'environ 71% des ressources minérales estimées dans la mise à jour de février 2018 sont potentiellement exploitables dans le cadre du plan minier présenté dans cet ÉÉP. Aux fins de planification minière, la minéralisation potentiellement exploitable comprend 6,4 millions de tonnes à une teneur diluée de 4,87 g/t Au, contenant un peu plus de 1 million d'onces d'or exploitable. Les ressources potentiellement exploitables présentées dans l’ÉÉP contiennent des ressources minérales classées dans la catégorie présumée (30%); ces ressources présumées nécessiteront une définition par forage plus approfondies avant de devenir des ressources indiquées ou mesurées qui pourraient être, à ce moment, considérées lors de la conversion en réserves minérales lors d’études économiques plus détaillées. Aucune des ressources minérales présentées sont des réserves n’ayant pas démontré leur viabilité économique. L’ÉÉP est de nature préliminaire et inclus des ressources présumées qui sont considérées comme géologiquement spéculatives.

Tableau 4. Portion potentiellement exploitable des ressources minérales (diluée et extraite) (1-4)

  Tonnes g/t Au Total Au (Onces)
Production à ciel ouvert 1 641 000 3,78 199 000
Production souterraine 4 762 000 5,24 802 000
Production totale 6 403 000 4,87 1 001 000
  1. Les ressources minérales, qui ne sont pas des réserves minérales, n’ont pas démontré leur viabilité économique. Des contraintes de types environnementales, de permis et autorisations, légales, de titres miniers, de tarifs et d’imposition, socio-politique, de mise en marché entre autres, pourraient affectés matériellement les estimés de ressources minérales.
  2. La ressource minérale présumée dans cette estimation a un degré de confiance inférieur à celui qui s'applique à une ressource minérale indiquée et ne peut pas être converti en une réserve minérale. Par contre, on peut raisonnablement s'attendre à ce que la plus grande partie de la ressource minérale présumée puisse être valorisée en une ressource minérale indiquée avec une exploration continue et détaillée.
  3. La partie potentiellement exploitable des ressources minérales a été préparée par Eugene Puritch, Ing. FEC CET et Andrew Bradfield, Ing., de la firme P&E Mining Consultants Inc. Les ressources minérales reportées dans ce communiqué de presse ont été calculées selon les règles et standards de L’Institut Canadien des Mines, de la Métallurgie et du Pétrole (« ICM ») sur les ressources et réserves : « Guides et Définitions – Standards de Calcul de Ressources Minérales et Réserves de l’ICM ».
  4. La partie potentiellement exploitable des ressources minérales de la fosse à ciel ouvert sont rapportées à une teneur de coupure de 0.66 g/t Au et la partie des ressources potentiellement exploitable souterraines sont rapportées à une teneur de coupure de 2.7 g/t Au. Les teneurs de coupure sont basées sur un prix de 1 250 US$/oz, un taux de change 0.80 US$, et une récupération à l’usine de 95%. Les résultats des ressources minérales présentées dans les tableaux ont été arrondis.

Plan minier

L'exploitation minière proposée débuterait par une fosse à ciel ouvert suivie d'une exploitation minière souterraine.

L’ÉÉP propose un plan minier qui consiste à extraire la partie supérieure du gisement (les premiers 100 m vertical) en utilisant des méthodes d'exploitation à ciel ouvert (camions et pelles mécaniques). Durant l’exploitation de la mine à ciel ouvert, un portail souterrain sera foncé hors de la fosse et une rampe souterraine sera aménagée sous le pilier couronne afin d’accéder à la partie souterraine du gisement qui sera largement exploité en chantiers long trou captif.

L'échéancier présenté dans l’ÉÉP propose l'extraction de 1 641 000 tonnes de minerai à une teneur moyenne diluée de 3,78 g/t Au totalisant 199 000 onces d'or sur trois ans à partir de deux fosses à ciel ouvert. L’exploitation à ciel ouvert consiste en la mise en production de la fosse principale (650 m x 275 m x 100 m) et de la fosse ouest (260 m x 120 m x 40 m), à exploiter en bancs d’une hauteur de cinq mètres. Les fosses ont un ratio de stérile/minerai moyen de 9,4 : 1.

L'exploitation minière souterraine progressera par la méthode long trou captif de manière descendante avec des sous-niveaux majeurs tous les 24 m. L'exploitation souterraine propose l'extraction de 4 762 000 tonnes de minerai a une teneur moyenne diluée de 5,24 g/t Au totalisant 802 000 onces pendant 10 années de vie de mine.

Traitement du minerai et récupération

Le traitement de minerai s'effectuera à raison de 1 500 tonnes/jour dans un circuit qui inclut concassage, broyage fin, concentration par gravité et cyanuration conventionnel (avec carbone en pulpe). Le taux de récupération du l’ÉÉP repose sur des essais métallurgiques menés par SGS Lakefield Research Limited, qui indiquent qu’un taux de récupération de l'or de 95% est possible avec les processus de gravité et de cyanuration. Un indice de broyage à boulets de 11,0 kWh/t indique que le matériel minéralisé ne nécessitera pas une énergie élevée lors de son usinage.

Infrastructures et résidus

L'alimentation électrique du projet proviendra d'une ligne électrique de 18 km reliant une sous-station du barrage hydroélectrique d'Hydro-Québec Eastmain jusqu’au site du projet. La consommation d'énergie globale du site sera en moyenne de 7 MW.

Les résidus seront asséchés à l'usine de traitement et transportés par camion jusqu'à une installation de gestion des résidus («IGR ») bordée de géo-membranes, ce qui réduit le risque de contamination potentielle des eaux de surface et souterraines. La conception de l'IGR incorporera des caractéristiques techniques afin de gérer la stabilité chimique et physique des résidus déposés conformément aux meilleures pratiques actuelles. Cette stratégie d'atténuation est similaire à celles d'autres opérations dans la région.

Les installations de surface principales pour soutenir le projet Eau Claire comprendront un bâtiment administratif et d'ingénierie, une poste de sécurité, un entrepôt, un stockage de carburant et d'explosifs, une protection contre les incendies, des ateliers d'entretien et un camp pouvant accueillir 200 personnes.

Coûts d'investissement et étude de sensibilité

Tableau 5. Résumé des coûts d'investissement

Intrants (en million C$M) Pré-production Cout de maintien DVM
Développement 21,8 84,3 106,1
Équipement & infrastructure 42,9 - 42,9
Résidus miniers 4,6 5,5 10,1
Usine de traitement 67,1 0,5 67,6
Coûts du propriétaire 11,0 - 11,0
Imprévus (20%) 27,3 18,0 45,3
Coûts en capital total 174,7 108,2 282,9
 

Tableau 6. Sommaire : VAN, TRI, Remboursement

    Sensibilité au prix de l’or
Unité 1 150 US$/oz 1 250 US$/oz - scénario de base 1 350 US$/oz
Paramètres Macro        
Prix de l’or US$/oz 1 150 1 250 1 350
Taux de change C$/US$ 0,77 0,77 0,77
Avant Impôt        
VAN5% C$M 297,4 380,9 464,4
TRI % 27 32 36
Après Impôt        
VAN5% C$M 205,4 260,2 315,1
TRI % 23 27 31
Remboursement années 3,7 3,1 2,6
 

Opportunités de valeur ajoutée au projet Eau Claire

Exploration - Expansion du gisement et développement des ressources minérales satellitaires à l'échelle de la propriété

Il existe des possibilités d'expansion des ressources minérales à proximité de l'infrastructure de la mine souterraine proposée à Eau Claire. En particulier, l'exploration en profondeur vers le sud-est de la zone de 450W a indiqué que la minéralisation aurifère se poursuit.

La minéralisation aurifère a été historiquement identifiée et confirmée récemment sur de nombreux sites à quelques kilomètres du gisement Eau Claire. Des ressources minérales additionnelles qui pourraient être définies et soutenir une production à plus grande échelle et ainsi prolonger la durée de la vie de la mine.

Exploration avancée en amont des études techniques avancées et de faisabilité

L'exploration souterraine par rampe, combinée à l'échantillonnage en vrac souterrain permettra une meilleure compréhension des systèmes de veines à haute teneur et amènera des informations géotechniques détaillées qui pourraient optimiser les opérations minières et raffiner les paramètres financiers utilisées dans les études techniques avancées d'Eau Claire à venir.

À propos du gisement Eau Claire

Le projet Clearwater, qui est l’hôte du gisement Eau Claire, est localisé à la Baie-James à environ 20 km à l’Est de la centrale hydroélectrique Eastmain 1 dans la sous province géologique de La Grande. La géologie de la propriété est composée de roches volcaniques bimodales notamment de coulées mafiques et de vocaniclastiques felsiques intercalés de formations de fer, de métasédiments, d’intrusions et de dykes de composition variés.

Les systèmes de veines de quartz-tourmaline (QTZ) minéralisées sont principalement contenus dans une séquence de coulées mafiques massives, localement coussinées et intercalés de bandes étroites de roches méta-sédimentaires vocaniclastiques. Les coulées et les sédiments ont été recoupés par plusieurs phases de dykes porphyriques de compositions felsiques à intermédiaires. Les réseaux de veines de quartz – tourmaline parallèles (en échelons) porteuses d’or sont associés à des auréoles d'altération à actinolite +/- biotite +/- carbonate qui peuvent mesurer jusqu'à plusieurs mètres d'épaisseur.

Les roches encaissantes ont été plissées et déformées (cisaillées) lors de plusieurs événements de déformation successifs. À ce jour, 4 phases de déformation affectant la minéralisation ont été observées et décrites sur la propriété Clearwater

L’augmentation du nombre de sondages a permis de mettre en lumière une série de veines HGS (« High Grade Schist ») de direction N140 à N155. Les veines QTZ en échelons (E-W) et les veines HGS ont un pendage entre 40o et 60o vers le sud. La minéralisation et l'altération des deux types de veines sont similaires et leurs caractéristiques structurales suggèrent qu'ils ont interagi le long d'un continuum d'épisodes fragiles et ductiles durant la genèse du gisement. L'importance des veines HGS réside dans leur dimension, généralement plus épaisse, qui représente une caractéristique importante pour le développement du gisement en profondeur.

Contrôle de qualité

Eastmain effectue un contrôle strict de qualité sous la supervision de personnes qualifiées dans tous ses projets afin d'assurer les meilleures pratiques lors de la préparation des échantillons, leur collecte, jusqu’à l'analyse des données. Les échantillons d’analyse des forages sont prélevés et ensuite sciées en deux parties, une moitié est emballée et ensuite envoyée au laboratoire ALS pour analyse et l’autre moitié est gardée pour référence future. Les échantillons acheminés au laboratoire d’analyses sont séchés et ensuite broyés afin que 70% en passent à travers un tamis à mailles de 2 millimètres. Un sous-échantillon de 1 000 grammes est ensuite pulvérisé jusqu'à ce que 85 % du produit pulvérisé passe à travers un tamis ayant une maille de 75 microns. L'échantillon restant broyé (rejet) et l'échantillon pulvérisé (pulpe) sont conservés pour analyse ultérieure et pour contrôle de qualité. Tous les échantillons sont analysés pour l'or par pyroanalyse avec une finition par absorption atomique (AA) en utilisant une aliquot de 50 grammes de matériel pulvérisé. Les échantillons dépassant 5 g/t Au sont réanalysés par pyroanalyse avec fini gravimétrique. Eastmain insère régulièrement des échantillons de contrôle de référence de tierce partie et des échantillons témoins dans le flux d'échantillons afin de surveiller la performance du test et effectuer un échantillonnage en double des pulpes et des rejets dans un deuxième laboratoire certifié. Pour les programmes récents à Eau Claire, environ 10% des échantillons ont été réanalysé dans un second laboratoire de contrôle indépendant.

Personnes qualifiées et divulgation selon le Règlement NI 43-101 – Évaluation Économique Préliminaire (« ÉÉP »)

Cet ÉÉP est par définition de nature préliminaire et comprend des ressources minérales présumées qui sont trop spéculatives géologiquement pour qu'on leur applique des considérations économiques qui leur permettraient d'être catégorisées comme des réserves minérales. Il n'y a aucune certitude que les résultats de l’ÉÉP se réaliseront tels que présentés. Les ressources minérales ne sont pas des réserves minérales et n'ont pas démontré leur viabilité économique.

L’ÉÉP a été préparé sous la supervision de M. Eugene J. Puritch, Ing., FEC, CET., Président de P & E. Mining Consultants Inc. M. Puritch est une personne qualifiée indépendante au sens du Règlement NI 43-101 et a révisé et approuvé le contenu de ce communiqué relatif à l'évaluation économique préliminaire. Un rapport technique conforme au règlement NI 43-101 préparé par P & E et sera déposé sur SEDAR dans les 45 jours suivant ce communiqué de presse.

Personnes qualifiées et divulgation selon le Règlement 43-101 – Mise à jour Estimation des Ressources Minérales - Février 2018

La mise à jour de l'estimation des ressources minérales du gisement aurifère Eau Claire décrit précédemment a été préparée par SGS Canada Inc. (« SGS ») et respecte toutes les exigences d'information relatives aux ressources minérales énoncées dans la norme NI 43-101 pour les projets miniers. Les classifications décrites dans la mise à jour de l'estimation des ressources minérales de 2018 sont conformes aux normes actuelles telles que défini par l'Institut Canadien des Mines (ICM) pour les ressources minérales et les réserves minérales. La mise à jour en de l’estimation des ressources minérales de février 2018 a été préparée par Allan Armitage, Ph.D., P. Géo, (« Armitage ») de SGS. M. Armitage est une personne qualifiée indépendante au sens du Règlement NI 43-101.

La mise à jour de l'estimation des ressources minérales pour 2018 et les renseignements afférents seront inclus dans le rapport technique de l’ÉÉP d'Eau Claire.

Réécoute de la conférence téléphonique

M. Claude Lemasson Président et chef de la direction de la société a aujourd’hui présenté les détails saillants de l’ÉÉP dans une conférence téléphonique (en anglais). Cette présentation est disponible en réécoute en composant les numéros suivants :

 

Canada/USA (gratuit) : 1-855-669-9658

International : 1-604-638-9010

Code d’accès : 2342

 

La réécoute sera disponible du 23 mai au 6 juin 2018 prochain.

Une webdiffusion de la conférence téléphonique, accompagnée des diapositives de la présentation, sera disponible, du 23 mai au 23 août 2018, via le lien suivant: http://www.eastmain.com/investors/events/.

À propos de Eastmain Resources Inc. (TSX : ER, OTCQX : EANRF)

Eastmain est une société d'exploration minière canadienne qui fait progresser trois actifs aurifères à haute teneur dans le nouveau camp aurifère de la Baie James au Québec. La société détient une participation de 100% dans les gisements aurifères Eau Claire et de la Mine Eastmain, projets pour lesquels la société a préparé des estimations de ressources minérales conforme au Règlement NI 43-101 en 2018. Eastmain est également partenaire en coentreprise au projet Éléonore Sud située immédiatement au sud de la mine Éléonore détenu par Goldcorp Inc. et qui représente une nouvelle découverte d'or à haute teneur dans ce secteur en 2017. De plus, la société dispose d'un éventail de projets d'exploration dans cette juridiction minière favorable que représente la Baie-James dont les infrastructures sont à proximité.

Pour plus d’informations :

Claude Lemasson, Président et chef de la direction

+1 647-347-3765

lemasson@eastmain.com 

Laurenn Russell, Consultante en relations Investisseurs

+1 647-347-3735

lrussell@eastmain.com  

La Bourse de croissance TSX ainsi que son Fournisseur de services réglementaires (tel que ce terme est défini dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) déclinent toute responsabilité quant à l’adéquation ou l’exactitude du présent communiqué de presse.

Mise en garde concernant les énoncés prospectifs. Certains renseignements contenus dans le présent communiqué de presse constituent des énoncés prospectifs, incluant le moment et les résultats de futures études de développement, d’une estimation de ressources sur d’autres gîtes et pour la zone Sigma, et les résultats de futurs travaux d’exploration. Au cours de l’élaboration des énoncés prospectifs contenus dans le présent communiqué de presse, la Société a appliqué certains facteurs et hypothèses qui sont fondés sur ses convictions actuelles ainsi que sur les hypothèses formulées par la Société et les informations qui lui sont actuellement disponibles, y compris le fait qu’elle soit en mesure de se procurer le personnel, l’équipement et les fournitures nécessaires à ses activités d’exploration en quantité suffisante et en temps opportun, et que les résultats réels des activités d’exploration s’avèrent conformes aux attentes de la direction. Bien que la Société considère ces hypothèses comme raisonnables en fonction des informations dont elle dispose actuellement, celles-ci peuvent se révéler inexactes, et les énoncés prospectifs contenus dans le présent communiqué sont assujettis à de nombreux risques, incertitudes et autres facteurs qui pourraient entraîner un écart sensible entre les résultats futurs et ceux exprimés ou sous-entendus dans de tels énoncés prospectifs. Le lecteur ne doit pas se fier indûment aux énoncés prospectifs. La Société n’a pas l’intention, et décline expressément toute intention ou obligation de mettre à jour ou de réviser les énoncés prospectifs, que ce soit à la suite de nouvelles informations, d’événements futurs ou pour toute autre raison, sauf si cela est exigé par la loi.