News

Le programme d’exploration estival d’Eastmain Resources retourne des échantillons en rainures atteignant 3,69 g/t Au sur 14 m à Percival et un échantillon choisi titrant 10,3 g/t Au sur une nouvelle cible prioritaire. Annonce du début des travaux de forag

August 13, 2019

Toronto, Ontario, le 13 août 2019 - Eastmain Resources Inc. (« Eastmain » ou la « Société » - TSX : ER, OTCQX : EANRF), une société d’exploration et de développement aurifère qui opère dans la région d’Eeyou Istchee Baie-James au Québec a le plaisir d’annoncer les résultats de sa campagne d’exploration en surface de l’été 2019 sur la propriété Clearwater, détenue à 100 % par la Société (FIGURES 1-8). À la lumière des résultats obtenus, un programme de forage comptant jusqu’à 20 sondages (4 000 m) est en cours le long de l’horizon Knight-Serendipity (l’« horizon KS »), notamment sur la découverte Percival et la cible Caradoc nouvellement identifiée, située 1,7 km plus à l’est de l’indice Percival. Les résultats d’analyse sont attendus durant le mois de septembre.

La campagne d’exploration sur le terrain couvrant la totalité des 14 km d’étendue latérale le long de l’horizon KS, en partant de l’indice Knight, en passant par la découverte Percival et en poursuivant sur 5 km vers l’est le long du flanc sud de l’horizon KS, puis vers le nord jusqu’à la cible Serendipity a permis d’identifier plusieurs nouvelles cibles. La campagne impliquait des travaux de prospection en surface à haute densité avec ciblage des conducteurs VTEM, de la cartographie géologique, excavation de tranchées et de l’échantillonnage en rainures. Les résultats d’analyse de la prospection de la branche nord de l’horizon KS (Serendipity) restent à venir.

Claude Lemasson, PDG d’Eastmain, a déclaré : « Le programme de l’été nous a permis de mieux comprendre la géologie complexe à l’indice Percival et nous a donné d’excellentes nouvelles cibles sur l’horizon KS, localisé dans la partie sud-est de la propriété Clearwater. Notre équipe a déjà débuté le forage de certaines des nouvelles cibles prometteuses identifiées sur une étendue latérale de 3,5 km à l’est de Percival, notamment sur la nouvelle cible Caradoc, située à 1,3 km à l’est du sondage le plus à l’est sur Percival. »

FAITS SAILLANTS DE LA CAMPAGNE D’EXPLORATION 2019

  • Résultats des tranchées et de l’échantillonnage en rainures à Percival – Une forte minéralisation aurifère a été identifiée sur une longueur de 50 m sur un décapage centré au-dessus des sondages de découverte (FIGURE 2, 2a). La cartographie détaillée et l’échantillonnage en rainures ont permis d’établir l’uniformité et la continuité des teneurs aurifères et des brèches silicifiées interceptées dans les sondages. Les meilleurs résultats en rainures ont retourné : 3,69 g/t Au sur 14 m, 3,33 g/t Au sur 18 m, 1,96 g/t Au sur 28 m et 2,07 g/t Au sur 11 m. Les meilleurs résultats des échantillons en rainures sont présentés dans le tableau 1 ci-dessous.
  • Cible Caradoc Nouvel indice situé 1,7 km à l’est des sondages de découverte de Percival (822 et 823), où un premier échantillon choisi a titré 10,3 g/t Au (FIGURE 3). L’excavation de tranchées est en cours dans ce secteur et un suivi par forage devrait débuter à Caradoc au courant du mois.
  • Autres cibles le long de l’horizon KS – Une nouvelle interprétation des résultats du levé héliporté VTEM/Mag de 2018 a permis de délimiter 21 cibles prioritaires dont 8 sont situées sur un tronçon de 5 km le long du flanc sud de l’horizon KS, qui englobe notamment Percival et Caradoc (cibles numérotées dans les FIGURES 7 & 8).
  • Modélisation géologique améliorée – La cartographie des tranchées exposées en 2019 et les travaux de prospection de l’été ont exposé une séquence fortement plissée, d’envergure régionale, composée de siltites et de mudstones mafiques intercalées de formations de fer rubanées. La minéralisation aurifère est préférentiellement encaissée dans des zones de brèches synsédimentaires intraformationnelles à l’intérieur de ces unités.
Tableau 1 : Meilleurs résultats d’échantillonnage en rainures à Percival
Rainure Intervalle échantillonné Intervalle composite Incluant
De À
A A1 A4 0,26 g/t Au sur 4 m  
D D2 D7 0,94 g/t Au sur 6 m  
E E5 E12 1,68 g/t Au sur 8 m 2,98 g/t Au sur 4 m
F F9 F19 2,07 g/t Au sur 11 m 4,55 g/t Au sur 2 m
G G5 G22 3,33 g/t Au sur 18 m 6,30 g/t Au sur 4 m

 

et 4,40 g/t Au sur 5 m

G_a G8 G21 3,69 g/t Au sur 14 m 6,33 g/t Au sur 6 m

 

et 27,3 g/t Au sur 1,0 m

H H3 H21 1,71 g/t Au sur 19 m 4,25 g/t Au sur 3 m
I I4 I15 1,70 g/t Au sur 12 m 2,79 g/t Au sur 5 m
J J9 J14 1,73 g/t Au sur 6 m  
K K1 K9 1,29 g/t Au sur 9 m  
M M1 M5 1,76 g/t Au sur 5 m  
N N1 N2 3,43 g/t Au sur 2 m  
O O1 O3 4,45 g/t Au sur 3 m  
P P1 P28 1,96 g/t Au sur 28 m 3,75 g/t Au sur 6 m
Q Q3 Q5 1,42 g/t Au sur 3 m  

Remarque : Les échantillons en rainures sont planifiés de façon à recouper de façon perpendiculaire l’orientation prédominante de la minéralisation et sont coupés à l’horizontale à l’aide d’une scie à rainures aux diamants. À Percival, les rainures recoupent une foliation subverticale.

Les travaux d’excavation de tranchées et d’échantillonnage en rainures (FIGURE 2, 2a) sur la découverte Percival ont été réalisés en juin et ont permis d’exposer le socle rocheux au-dessus des sondages de découverte ER18-822 et ER18-823. La cartographie détaillée a permis d’identifier une forte minéralisation aurifère sur une longueur de 50 m sur l’affleurement.

Les affleurements exposés en surface ont permis de confirmer plusieurs observations géologiques faites à partir des sondages de découverte ER18-822 et ER18-823, notamment le lien entre la minéralisation aurifère et les brèches sédimentaires partout dans le secteur Percival. Bien que les brèches aient initialement été identifiées en forage comme des unités de siltite et de mudstone faiblement à très fortement silicifiées, les affleurements ont permis d’établir que la brèche principale à Percival comprend aussi une séquence de formation de fer rubanée (FFR) silicifiée et altérée ainsi que des brèches d’effondrement à clastes de FFR, où la magnétite semble avoir été remplacée par de la pyrrhotite. Des larges fragments de FFR non altérés ainsi que des blocs plus petits ont été cartographiés sur les surfaces nouvellement exposées mais n’avaient pas été recoupés en forage initialement à cet endroit. De minces bandes d’amphibolites à grenat sont localement intercalés à l’intérieur de la séquence de formation de fer. Ces unités de FFR sont interlités avec des schistes fortement silicifiés et séricitisés (argilites altérées). L’altération intense est accompagnée de minéralisation en sulfures (1 à 10 % pyrrhotite + pyrite) qui semble remplacer la magnétite dans les FFR. On note également une seconde génération de sulfures associé à une phase plus tardive.

Les FFR et les schistes fortement altérés sont situés au sein d’une séquence stratigraphique plissée, avec des mudstones et des siltites mafiques, qui renferment aussi des horizons de brèches sédimentaires qui peuvent être faiblement à modérément silicifiés, minéralisés en pyrrhotite et porteurs de valeurs anomales en or. Les plis observés dans les unités sédimentaires en affleurement semblent avoir un plan axial orienté NE et une plongée abrupte. Toutefois au moins deux phases de déformation ont été identifiées qui affectent les roches encaissant la minéralisation.

Des travaux de prospection à haute densité et de cartographie géologique ont été effectués du 22 mai au 23 juillet, le long de lignes systématiquement espacées de 50 m le long de l’horizon KS. Ces travaux ciblaient les anomalies de géochimie de sol et de VTEM identifiées à l’automne 2018, en vue de localiser des brèches riches en pyrrhotite et des unités de brèche silicifiée de type Percival. La faible épaisseur du mort-terrain a permis d’utiliser avec succès les Beep-MatTM, qui mesurent la susceptibilité magnétique et la conductivité électromagnétique afin de détecter la présence de minéralisation en sulfures dans le socle rocheux sous une mince couche de mort-terrain et ainsi prioriser l’excavation et l’exploration de cibles enfouies peu profondes. Au total, 1 342 échantillons choisis ont été prélevés durant la campagne de prospection à haute densité.

Les figures 3, 4, 5 et 6 montrent la distribution des échantillons de roches et les résultats d’analyse pour l’or et l’arsenic (un élément trace associé à l’or dans la région) obtenus jusqu’à présent le long de la branche sud de l’horizon KS. Une anomalie significative en or, à titré 10,3 g/t Au, a été obtenue d’un échantillon choisi de schiste à grenat-anthophyllite/ grunérite situé environ 1,6 km à l’est de Percival. L’échantillon provient d’une séquence avec formations de fer et formations de fer bréchifiées en contact avec des mudstones. Le secteur entourant l’échantillon a été désigné comme la cible Caradoc. Des travaux d’excavation de tranchées et d’échantillonnage en rainures ont été effectués; les résultats sont attendus sous peu.

La distribution de l’or est sporadique dans les échantillons de roches prélevés lors des travaux de prospection le long du flanc sud de l’horizon KS (FIGURES 3 & 5), avec des valeurs anomales variant de 300 ppb à 1 g/t Au détectées dans l’extension latérale vers l’est du secteur Knight/Percival sur une distance de 2 km. Un deuxième secteur où une faible minéralisation en or a été détectée se trouve à l’extrémité est de la branche sud de l’horizon KS, à environ 3,5 km à l’est de Percival.

Les valeurs en arsenic des échantillons choisis le long de la branche sud de l’horizon KS (FIGURES 4 & 6) présentent plusieurs fortes anomalies importantes couvrant un vaste secteur, notamment une zone de 2 km × 1 km centrée sur la découverte Percival et une autre zone de 1 km × 500 m associée à la cible Caradoc. Deux autres secteurs anomaux de 500 m × 500 m sont situés entre 1 et 2 km à l’est de Caradoc.

Les anomalies en or et en arsenic coïncident avec des perturbations structurales de l’horizon volcano-sédimentaire KS, identifiées à partir des discontinuités des axes magnétiques et des conducteurs VTEM.

Des travaux d’excavation mécanique de tranchées et d’échantillonnage en rainures ont été effectués suivant la trace en surface quelques sondages et sur des cibles prioritaires identifiées lors du programme de prospection et cartographie le long du flanc sud de l’horizon KS. En juin et juillet, 1 844 mètres linéaires de tranchées ont été excavés et 2 324 échantillons en rainures et choisis ont été prélevés. Les résultats d’analyse ont été reçus pour le secteur Percival. Les résultats des tranchées dans d’autres secteurs restent à venir.

Une modélisation des données du levé géophysique aéroportée VTEM™ Plus (domaine temporel électromagnétique versatile et gradiomètre magnétique horizontal) acquises vers la fin de l’année 2018 a été préparée par Condor North Consulting ULC en 2019, en appui à la campagne d’exploration ciblant l’horizon KS (FIGURES 7 & 8). Le rapport récemment déposé identifie 21 cibles dans le secteur de 550 kilomètres linéaires couvert par le levé et confirme les signatures anomales de plusieurs indices connus comme Percival, Serendipity et des secteurs adjacents à la cible Caradoc. Les cibles identifiées dans le rapport serviront à planifier les prochains travaux d’excavation de tranchées et de cartographie, particulièrement le long du flanc nord de l’horizon KS.

Pour visualiser les figures 1 à 8, veuillez cliquer sur le lien suivant : http://www.eastmain.com/_resources/news/Images/ER-190813-Percival.pdf

Le présent communiqué a été compilé et révisé par William McGuinty, géo., vice-président à l’exploration d’Eastmain, et Carl Corriveau, géo., directeur de l’exploration d’Eastmain, chacun étant une personne qualifiée en vertu du Règlement NI 43-101.

Assurance de la qualité et contrôle de la qualité (AQ/CQ)

La conception des programmes de forage, de l'assurance et du contrôle de la qualité, ainsi que l’interprétation des résultats d’Eastmain Resources sont sous le contrôle du personnel géologique d’Eastmain, qui comprend des personnes qualifiées utilisant un programme d’AQ/CQ strict, conforme au Règlement NI 43-101 et aux meilleures pratiques de l'industrie. Le projet Clearwater est supervisé par Michel Leblanc, géo., géologue de projet chez Eastmain.

Durant la campagne de prospection à haute densité, les échantillons de terrain ont été recueillis, emballés et livrés au Laboratoire Expert de Rouyn-Noranda au Québec. Les échantillons en rainures prélevés dans les tranchées et les échantillons de carottes de forage ont été décrits, coupés et divisés en échantillons qui ont été emballés et livrés au laboratoire d'ALS Minerals à Val-d’Or (demi-carottes pour les échantillons de forage). Les échantillons ont été séchés puis broyés à 70 % passant un tamis de 2 mm. Un sous-échantillon de 1 000 g a été pulvérisé à 85 % passant un tamis de 75 microns. Les restes de l’échantillon broyé (rejet) et l'échantillon pulvérisé (pulpe) ont été conservés pour analyses ultérieures et contrôle de qualité. Tous les échantillons ont été analysés par pyroanalyse avec une finition d'absorption atomique (AA) utilisant une fraction aliquote de 50 g du matériau pulvérisé (30 g pour échantillons analysés chez Laboratoire Expert). Les résultats obtenus supérieurs à 5 g/t Au ont été réanalysés par pyroanalyse avec finition gravimétrique. Eastmain insère régulièrement des échantillons de contrôle de référence obtenus de tiers et des échantillons à blanc dans le flux d'échantillons afin de surveiller les performances des analyses, et envoie des doublons d'échantillons à un deuxième laboratoire certifié. Environ 10 % des échantillons soumis font partie des protocoles de contrôle des échantillons de laboratoire de la Société.

À propos d’Eastmain Resources Inc. (TSX : ER) (www.eastmain.com)

Eastmain est une société d'exploration canadienne faisant progresser trois actifs aurifères à haute teneur dans le nouveau camp aurifère de la Baie James au Québec. La Société détient 100 % de participation dans la propriété Clearwater, laquelle englobe le projet Eau Claire, pour lequel elle a récemment publié une évaluation économique préliminaire (« EEP ») en mai 2018, ainsi que la découverte Percival faite en novembre 2018. Eastmain gère également la coentreprise Éléonore Sud, située immédiatement au sud de la mine Éléonore de Goldcorp Inc., où se trouve le corridor Moni/Contact découvert en 2017. En outre, la Société détient 100 % de participation dans le projet de la mine Eastmain, présentement sous option par une tierce partie, et dispose d’un portefeuille de projets d’exploration détenus à 100 % dans cette juridiction minière favorable, avec des infrastructures à proximité.

Pour plus d’information :        

Claude Lemasson, président-directeur général
+1 647-347-3765
lemasson@eastmain.com

Alison Dwoskin, directrice des relations avec les investisseurs
+1 647-347-3735
dwoskin@eastmain.com

Déclarations prospectives - Certaines informations présentées dans ce communiqué de presse peuvent contenir des déclarations prospectives impliquant d'importants risques et incertitudes connus et inconnus. Toutes les déclarations prospectives ne sont pas purement historiques et comprennent des convictions, des projets, des attentes ou un calendrier de futurs projets. Elles comprennent notamment, mais sans s'y limiter, des déclarations relatives au succès potentiel des futures stratégies d’exploration et de mise en valeur de la Société. Ces déclarations prospectives sont soumises à de nombreux risques et incertitudes, dont certains sont indépendants de la volonté d’Eastmain, incluant notamment, sans toutefois s'y limiter, l'incidence des conditions économiques générales, de la situation du secteur, de la dépendance à l'égard des approbations réglementaires, de la disponibilité du financement, de l'achèvement en temps voulu des études et des rapports techniques proposés, et des risques liés à l'exploration, au développement et à l'industrie minière en général, comme des facteurs économiques tels qu'ils affectent l'exploration, les prix futurs des produits de base, la modification des taux d'intérêt, la sécurité, l'évolution de la situation politique, sociale ou économique, les risques environnementaux, les risques d'assurance, les dépenses en capital, les difficultés opérationnelles ou techniques liées aux activités de développement, les relations de travail, la nature spéculative de l'exploration et de la mise en valeur de l'or, y compris les risques de diminution des quantités et des teneurs des ressources minérales, des contestations des titres de propriété et des modifications des paramètres des projets tant que les plans continuent à être peaufinés. Les lecteurs sont avertis que les hypothèses utilisées dans la préparation de ces informations, bien que considérées comme raisonnables au moment de la préparation, peuvent se révéler imprécises et que, de ce fait, il ne faut pas se fier indûment aux déclarations prospectives. La Société n’assume aucune obligation de mettre à jour ces informations, sauf dans la mesure où la loi l’impose.